* * * * *

gonzo.calade.fr

Accueil > Humeurs du temps > Année 2008

* * * * *

Année 2008

 

01/12/2008

Merde, vraiment je ne sais pas ce qui m'arrive... Je ne suis pas foncièrement de mauvaise humeur aujourd'hui.

C'est peut être l'approche des fêtes de fin d'année. On sent tellement de chaleur humaine...
Pourtant rien que de voir la pub kinder, ça me fout les foies, tout ça. Une belle famille de connards souriant dans un cadre idyllique. Tout le monde est propre beau, a le sourire ultra b[r]ite. La grand-mère, la petite fille. Ah! quelle merveilleuse image que ce foyer de conte de fée merveilleux où tout le monde nage dans le bonheur, sourit a la vie.

Eh bien, quelque chose ne doit bien tourner rond chez moi. Ces braves gens me font peur. Vraiment ça me fout les jetons. Ça me fait penser à de la propagande ras de plafond.
Tout ça me renvoi au nazisme et à tous les fascismes. Suis je bien normal?

Que cela ne viennent pas ternir en vous l'esprit de Noël...



19/11/2008

France télévisuelle et société de valeurs.

La société, et la société télévisuelle poussent les jeunes à abandonner toutes sortes de valeurs. Avoir des valeurs est déprécié, c'est être hors jeu. Les modèles sont des jeunes qui s'embrassent au premier rendez vous qui passe au suivant et tout ça au mieux pour quelques dollars ou euros.

Je ne veux être en aucun cas le représentant de la bienséance et de la morale. Mais tout ce cirque tend à faire que des personnes soient déshumanisé. On les pousse à se proposer eux même en tant que produits, bien de consommation. C'est le capitalisme poussé a son paroxysme le plus ignoble.


Tous les jeux diffusés sur les grosses chaines à des heures de grande écoute sont plus débiles les uns que les autres. Seule la bêtise le crétinisme, l'avilissement et l'avidité sont récompensés. Le téléspectateur a tout loisir de s'identifier au participant servile qui court lorsqu'on lui dit de courir afin de rapporter un écran plasma. Le crétin congénital qui ensuite embrasse en larmes l'animateur en le remerciant.

Quand à d'autre jeux, on nous apprend carrément que pour gagner il faut, non pas d'essayer d'être le meilleur, d'être honnête, non non. Tout le contraire!  Pour gagner on nous apprend qu'il faut essayer d'enculer tous les autres, être le plus roublard, le plus méchant, le plus vil. Se liguer avec les plus cons et les plus lâches contre les plus intelligents afin de les éliminer. Tenter de passer au tour suivant pour tout recommencer, trahisons, fourberies, bassesses. Et au final être fier de gagner ce sacrosaint magot. Ce gain donne toutes les justifications et absout de tout pêché. Ces "choses sans morales" que j'ai du mal à qualifier de personnes sont elles donc a ce point déshumanisées qu'elles semblent incapable de la moindre fierté, incapable de ressentir le moindre sentiment de honte?

 

 

19/11/2008

Il est désormais clair que le système journalistique français est vérolé.

Alors que tout un chacun a le droit de se poser des questions sur l'effondrement des tours du World trade center. La presse française enfonce Bigard. Et il est question du négationnisme du 11 septembre. Comme si se poser des questions légitimes (ou pas) sur l'effondrement de tours pouvait faire de nous des antisémites.

Trouver improbable la thèse  du gouvernement  Bush, soutenu par Clinton et  B. Obama n'a rien de crapuleux.

Depuis quand interdirait-on aux honnêtes citoyen de se poser des questions.




23/10/2008

Il faut bien s'écouter, parfois car pas grand monde ne le fait, ne le fera. L'espace d'une vie.
Il faut bien le faire, laisser couler, comme un bain chaud.

Il pleut dehors. Les vitres sont perlées d'eau. Fines gouttelettes, moins fines gouttelettes. Gouttelettes en tous cas.

Qu'as tu fait pour les pauvres, toi?

J'ai bu à leur santé.

 

 

10/10/2008


Au lieu de critiquer, je devrais plutôt aller dans le bon sens. Me remettre à écrire sans tomber forcément dans la spirale de la gloire et du vice. Inventer des choses, proposer. Me réinsérer dans le cercle vertueux de la croyance de la foi en l'homme, de la civilisation. Croire de nouveau en la lutte contre la barbarie et en la justice divine. Oui, et croire en moi un peu! Avoir la foi et en incarner le bras bras armée, levé prêt à frapper l'impie, l'hérétique, le lâche, ainsi que tout autre briseur de rêves. Devenir enfin le pourfendeur de démons, de sorcières de citrouilles. Le destructeurs de petits pois, le boucher à péché, l'équarrisseur de vice. Le pourfendeur d'immoralité.

Oui, renouer enfin avec de vieilles valeurs séculaires traditionnelles, socle de nos civilisations occidentales menacées par toutes les destructions télévisuelles de nos morales d'antan!



06/10/2008

Dans un contexte musical et  économique difficile, Nicolas rassure. Son épouse murmure de merveilleuses chansons aux paroles très typées "cahier de texte" de collégiennes à l'oreille des français. Il ramène la sérénité, niveau banques. En voilà un président qu'il est bon!
Pour un gars qui n'a jamais bu une goutte d'alcool de sa vie, il pourrait s'y mettre.

 

 

19/08/2008

A n'être que marre, on en devient rien. Cela ne mène pas loin.
Aussi, je me suis décidé à passer à autre chose.

Autre chose d'un peu moins, mais pas trop tout de même. Bouger changer oui, mais vers quoi, telle est la question. Bouger change les perspectives. On peut imaginer, certes. Mais entre la modélisation projeté et la réalité que de différences... Il faut être prêt à nager dans l'obscurité. Le certain n'existe pas.

En gros il faudrait que ...

 

 

24/07/2008

Il faut vivre pour penser, ressentir. Témoigner d'un passé riche, s'en nourrir. Contrairement aux idées jeunes de basculement abrupt, il faut vivre en vieillissant pour prendre le temps de s'enraciner et connaître.

Tout n'est plus qu'industrie, et on le découvre avec béatitude. Faulkner a-t-il réellement existé?

Les contestations sont biaisées, les contestataires-poulets-de-batterie contestant ce qui doit être contesté.

Chaque jour la vitrine de la pensée unique pèse plus lourdement sur les esprits. Mais déjà tout est oublié et la course folle à la réécriture
de l'histoire et du réel reprend de plus belle.


08/07/2008

Il fait chaud. Il est 11h44 et je vais bientôt y arriver. Mon cours de morale se termine bien. J'ai gagné un susucre.

 

 

26/06/2008

La langue française c'est comme Carla Bruni. Faut pas gratter longtemps.




page précédente début de page page suivante

Powered by CMSimple | Template: ge-webdesign.de | O